LA OU SONT NOS ENVIES ET NOS PROJETS EST UNE PARTIE DE NOTRE BONHEUR

ORDONNANCE DU MIEUX ETRE CHEZ OCEV

La reconnaissance de nos envies et de nos besoins fait partie intégralement du bonheur.

Le bonheur ne se trouve pas, il est juste à côté de nous si on sait le regarder…

La première des choses est de dresser une liste de trente petits plaisirs que l’on pourrait trouver au quotidien dans sa vie. Du lever au coucher, quels sont nos petits moments de plaisir, de la douche, au café, au carré de chocolat, écouter de la musique, danser, lire…

Pour certains cela sera facile et pour d’autres compliqué. Mais essayez et augmentez la liste dès que vous le pouvez.

Essayer donc de trouver ces moments ou parfois instants de quelques minutes qui vous procurent un sentiment de bonheur.

Le bonheur vous accompagne à chaque instant mais vous ne savez pas le goûter, le sentir, le ressentir, vous en imprégnez. Vous savez plus facilement dire ce qu’il vous manque que ce que vous avez. Vous regardez plus le passé ou l’avenir que l’instant présent.

Le soir vous allez apprendre à vous coucher en retenant au moins trois petits plaisirs de la vie quotidienne. Même dans une journée difficile, vous apprendrez à détecter ces instants fabuleux et vous saurez ensuite vous y plongez à nouveau, juste en les visualisant ou en les ressentant corporellement.

Les projets font aussi partie d’une forme de bonheur.

Trouver des projets à court terme (3 à 6 mois), des projets à moyen terme (1 à 3 ans) et des projets à long terme (5 à 10 ans et plus). Et puis cherchez un projet “fou”, un projet qui vous semble impossible. Vous serez surpris de voir que l’énergie se mettra en route vers ce projet et il vous arrivera parfois beaucoup mieux que ce que vous attendriez.

La vie sans envie ou sans projet est une vie où il est alors difficile d’être acteur car il semblerait que l’on soit passif à attendre que les choses changent. Hors c’est nous seuls qui pouvons les changer, faire du nouveau, et avancer.

C’est à nous à nous autoriser à vivre nos plaisirs et à inventer nos projets, à renouveler nos envies. Accepter nos déplaisirs permet aussi de valoriser nos instants de bonheur.

Le plus important est donc d’agir en pleine conscience, dans l’instant présent pour profiter et de savoir nous projeter dans un avenir positif même si les obstacles nous paraissent insurmontables. Notre force vive nous dépasse et nous saurons toujours faire face…

Quand une difficulté survient, chaussez les lunettes positives et vous verrez qu’au travers ces obstacles, vous pourrez déceler des facettes positives tout en acceptant les émotions négatives, sans les fuir. Elles vous apparaitront avec d’autres couleurs et certaines que vous n’auriez peut-être jamais rencontrées.

« Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses » , Rainer Maria Rilke.

Sophie Henrotte Touttée